Théière Céramique ou Porcelaine

10 résultats affichés

Les Théières en Porcelaine de Chine et les Théières en céramiques.

Ce qui différencie les théières en porcelaine ou céramique, c’est la finesse du travaillé. Pour autant, les deux sont composées de terre cuite et les deux procédés sont pratiquement identiques.

Toute la différence réside dans la température de cuisson de la terre cuite et la finition bien sûr.

C’est pou cela que nous avons regroupé les Théières en Porcelaine et les Théières en Céramique dans cette même collection.

Lire la suite

L’un des plaisirs annexes de la dégustation du thé consiste à choisir ses accessoires et fonction de sa sensibilité. Les ustensiles comme les tasses, les bouilloires, les boîtes à Thé bien entendu, les théières font partie du plaisir de préparer sa « pose thé ».

Les choix sont légion, avec un éventail éblouissant de formes, de tailles, de touches décoratives. Parfois, cela nous fait oublier l’une des décisions les plus importantes à prendre dans le choix d’une théière : sa fonction !

Comment choisir entre une Théière en Porcelaine ou Céramique ?

1) Théière en Céramique.

Les théiers en terre cuite sont moins généralement moins raffinées que la porcelaine, mais n’en sont pas moins belles. Elles peuvent offrir un raffinement dans la précision des motifs qui la composent.

La céramique est moins fragile et possède un pot souvent plus épais. Cela confère à la céramique des propriétés naturelles de rétention de la chaleur et une faible porosité. De plus, elles infusent les feuilles rapidement. Nous vous suggérons d’utiliser un minuteur pour le premier ou les deux premiers pots, puis d’ajuster votre temps d’infusion en fonction de vos goûts.

Une théière Céramique, pour un type de thé.

Vérifiez que l’intérieur de votre théière en céramique soit émaillé ou pas, car cela changera la manière de l’utiliser. Si elle est vernie, vous pouvez alterner tous les types de thé comme bon vous semble. Si elle n’est pas vernie comme les théières Yixing, tenez-vous-en à un seul type de thé pour éviter un mélange des saveurs malheureux.

Comment choisir sa théière en Céramique ?

Observez le bec verseur de la théière. S’il se rétrécit légèrement à l’extrémité, cela un meilleur d’écoulement et un service plus raffiné. Une ouverture trop large du bec verseur n’est pas agréable et sera plus brouillonne lors du service du thé.

Les théières en céramique étaient généralement cuites dans des fosses ouvertes. C’est en cela que leur température de cuisson diverge de la porcelaine. Leur température de fabrication est nettement moins élevée. Elles étaient pour un usage quotidien et sont apparues, il y a 11 000 ans, en Asie et au Moyen-Orient.

2) Théière en Porcelaine.

Les théières en porcelaine sont majoritairement émaillées à l’intérieur et à l’extérieur. Là encore, les intérieurs non émaillés indiquent qu’une théière doit être dédiée à un type de thé et les intérieurs émaillés peuvent être utilisés pour une variété de types de thé.
Il est difficile d’accepter les tâches, et bien que le lavage au savon débarrasse la théière de toutes taches, la plupart des connaisseurs estiment que le savon est un anathème pour les théières fines. Il vaut mieux rincer soigneusement à l’eau, les essuyer avec une éponge propre et humide et ne pas toucher aux taches.
Plus une théière en porcelaine est lourde, plus il est facile de garder le thé chaud plus longtemps. Infusez dans la théière et décantez ou infusez dans un autre récipient et versez le thé décanté dans la théière décorative.

Histoire de la Théière en porcelaine fine.

Aucune sorte de théières n’est peut-être plus fine que la porcelaine Blanc Bleu de Chine. Pour la plupart des amateurs de thé, lorsqu’on pense à de la « Porcelaine fine », c’est une théière blanc-bleu qui nous vient à l’esprit.

Les pots en argile blanche sont apparus pour la première fois à Jingdezhen et les meilleurs étaient connus sous le nom de Qingbai ou Yingqing (blanc bleuté clair).

L’origine de la porcelaine de verte de céladon,

Puis vint le Quingei (fabriqué à Longquan) qui apparut au cours du 7ᵉ siècle et qui utilisait de la cendre de bois et du fer dans l’argile. La cuisson était faite dans une atmosphère pauvre en oxygène. En anglais, le Quingei est devenu le céladon, nom donné à la porcelaine verte en général. La Corée, la Thaïlande, le Japon et la Chine fabriquent encore des pots avec cette glaçure gris verdâtre scintillante.

La naissance de la porcelaine ming.

Développée pour la première fois sous la dynastie Yuan au 12ᵉ et 13ᵉ siècle. Sa glaçure semblable à du verre a été perfectionnée par les potiers Yuan de la dynastie Ming au 13ᵉ et 14ᵉ siècle et l’ont porté à plus haut niveau de perfection.
Merci d’avoir lu jusque-là. Si cette collection vous a plus, je vous propose de découvrir notre prochaine collection sur les services à thé. Sinon vous pouvez retourner à notre collection mère, l’univers du thé.
Nous vous souhaitons une bonne découverte de notre site.


Pour vous offrir une meilleur expérience, nous utilisons des cookies 🍪 pour mémoriser vos préférences. En cliquant sur "ACCEPT" Vous acceptez tous le cookies 🍪. Plus d'informations en cliquant sur "MORE INFO"